Né en Ex-yougoslavie en 1968, je n’ai que 3 ans quand mes parents décident de fuir le régime communiste de Tito pour s’installer en Belgique, puis pour raisons professionnelles, déménager en France en 1978.
A l’âge de 12 ans, le vieux piano du salon désaccordé commençait à me faire de l’œil et je fus inscris au conservatoire.
Rapidement, décelant du potentiel, mon professeur me prit sous ses ailes et à 15 ans… je savais que j’en ferais mon métier, un jour !


Au début, il y avait la musique...

Au lycée, à 16 ans, je forme mon premier groupe et compose mes premières chansons. Nous connaissions un certain succès d’estime dans la région Melunnaise, d’ailleurs !
Dans la foulée, je découvre et plonge dans le Blues et ses dérivés, qui deviendra ma musique de prédilection.
La liberté, ce besoin ancré dans ma famille.

Après des études supérieures, et deux années dans la logistique, je me lance dans l’aventure musicale.
S'en suivent quelques années chaotiques. Repéré par un artiste de Blues français, les choses s’enchaînent rapidement jusqu’à accompagner quelques artistes importants : Dick Rivers, Patrick Coutin (J’aime regarder le filles) entre autres...

Quelques années plus tard, très affecté par un différent avec un artiste, la dépression frappe à ma porte et ... j’arrête toute activité musicale.
Mais quel rapport avec la photo ?!
Mon besoin de création reprenant le dessus, j’étudie la dramaturgie et une année plus tard, 3 courts métrages dont je suis scénariste sont produits.
Toutefois, la lenteur du processus, couplée aux différentes strates de décision et de compromission, ne me conviennent pas et je laisse cette belle aventure de côté.

Ces années-là, je retrouve un ami d’enfance photographe et instantanément je suis conquis et pris de passion pour cet art.
Je vais enfin pouvoir exprimer ma sensibilité sans far et sans compromis !
Amusé, un de mes amis m’a récemment rappelé qu’il n’avait cessé de me voir immortaliser les soirées, compact à la main !
Que m’apporte la photographie ?
Le calme, la sérénité et à vrai dire, je retrouve une partie des sensations que j’éprouvais avec la musique. Sur le terrain, je suis dans l’action, comme lors d’un concert. Et lors des séances de retouches, je me retrouve en studio, travaillant sur une photo, comme sur un mix !
Pourquoi le Noir & Blanc ?
Tiraillé en permanence entre la Force et la Coté Obscur, je retrouve dans le noir et blanc cette opportunité tantôt de laisser parler l’apaisement et la sérénité, tantôt la colère et contraste puissants de la nature.
Toutefois, je laisse parfois dériver mon appareil vers les couleurs chatoyantes des couchers et levers du soleil...

Mes projets ?
Ma soif de liberté m’a poussé en 2019 à visiter Auschwitz. Une des expériences les plus éprouvantes que j’ai eu.
Malgré ma préparation de la visite, rien y fait, sur place, le sang se glace!
J’ai réussi à rester concentré sur mon travail photographique jusqu’à 16h, puis au fin fond du camp, j’ai posé mon matériel et j’ai pleuré….

J’ai préparé une exposition regroupant une quinzaine de photographies annotées et souhaite la présenter au public.
Et puis...photographier, m’améliorer encore et encore et vivre la nature….
Et surtout... Prendre du Plaisir...
Back to Top